On a tous quelque chose à chercher. Certains cherchent leur âme soeur, d'autres se cherchent eux-mêmes. Le plus souvent, on cherche ses origines. Mais avouez que chercher où le temps a disparu, c'est assez peu commun...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
Maître du jeu
Admin
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 05/01/2013


Sujet: ¤ Les Elfes    
Sam 5 Jan - 4:13

Les Elfes de la Lumière


Mode de vie :

Les Hauts-Elfes, ou encore elfes de la Lumière, sont une race d'elfes vivant dans les grandes forêts centenaires et dans des villes construites en harmonie avec la nature : souvent, c'est à peine si l'on peut déterminer où finit la nature et où commence la civilisation, avec eux. Ils ont le goût des belles choses, et aiment beaucoup sculpter le bois, la pierre, modeler la terre, accorder les saveurs et odeurs brutes plutôt que les modifier, ce que n'hésitaient pas à faire les fées. C’est une société lumineuse et rayonnante. Discrète et fragile... Les elfes de lumière vénèrent le soleil. Leur société est donc à son image : brillante, d'aspect inaccessible, mais pouvant se montrer impitoyable sur certains points tels que la défense de leurs forêts.

Les elfes sont friands de banquets, tournois ou autres fêtes et concours : ils ont toujours besoin de tester et de montrer leurs capacités dans une optique de hiérarchie implicite et d'amélioration. D’ailleurs, leurs célébrations sont très populaires et connues dans tout Fanthaïsia - du moins pour les peuples les plus fêtards, tels que les humains. Les points forts de ce peuple, incontestablement, sont les langues et la musique : leur excellente oreille fait d'eux le peuple le plus apte à apprendre et à parler une langue étrangère avec un accent remarquable. Ils ont par contre quelques difficultés avec la langue des sirènes, et celle des démons, qui sont assez particulières. Également éloquents et musicaux dans leurs discours, chacun d'entre eux qui a bénéficié d'une éducation correcte connaît au moins trois langues : la langue elfique, chantante, complexe et riche en synonymes et figures de style ; la langue commune diplomatique, ainsi qu'un langage silencieux de signes. Leur oreille leur confère aussi un sens aigu de la musique : ils chantent très juste et sont d'excellents musiciens de façon souvent innée.

Physique :

Les elfes ont mérité leur surnom occasionnel de "Beau Peuple". Fins autant dans leur morphologie que dans les traits de leur visage, presque longilignes, ils ont un aspect fragile que dément la lueur insoumise de leurs yeux. Ces derniers sont souvent clairs, et portent des couleurs proches de celles de la nature terrestre : le plus souvent, le vert, le brun, parfois l'or et le bleu très pâle. Les elfes ont la capacité d'agrandir ou réduire leurs pupilles pour capter la lumière, et ceux aux yeux vairons ne sont pas rares. Pour qui n'est pas habitué à les côtoyer, leurs traits se ressemblent tous par leur apparente perfection d'albâtre et leurs oreilles plus ou moins longues et pointues. A regarder plus attentivement, chaque elfe a des traits qui lui sont bien propres.
D'une agilité incomparable qui, associée à leur vitesse tout à fait respectable, leur permet de se déplacer avec furtivité et silence entre les troncs de leurs forêts natives, les Hauts-Elfes sont d'excellents athlètes lorsqu'il s'agit d'allier ces domaines à l'endurance ; leur souffle leur permet d'afficher de bonnes performances en apnée et en natation. Leurs sens sont remarquablement aiguisés, surtout en ce qui concerte l'ouïe et la vision. Ces aptitudes sont contrebalancées par la fragilité physique des elfes. Ils attrapent peu de maladies, mais celles-ci leur sont souvent mortelles, et ils résistent mal aux chocs très violents, ce qu'ils compensent par une bonne puissance de frappe.

Leur sens de la musique ne les fait pas naître avec des voix plus belles que la moyenne, pourtant ils savent comment s'en accommoder et orner leur ton et leur accent pour embellir leur façon de parler, étrangement chantante. De par leur proximité avec la nature, ils peuvent se lier facilement d'amitié avec des animaux de toutes espèces. Leurs armes sont redoutables mais archaïques : arc et flèches, épées, poignards, frondes... Toutes requièrent une précision et une finesse bien elfique. Leur durée de vie approche le demi-siècle, ce qui fait d'eux un peuple peu fécond et pour qui la paternité/maternité est sacrée.


Mentalité :

En un mot ? Sauvages. Sauvages, bien que loin d'être primitifs. Les elfes vénèrent profondément la vie, que ce soit dans la flore, dans la faune ou parmi les peuples intelligents, et aiment tout ce qui est pur et beau, privilégiant les choses simples et les matériaux bruts à tout ce qui relève de l'industrie, de la transformation. Répugnant à infliger la souffrance sans de très bonnes raisons, ils furent même pendant un temps écœurés des massacres des guerres, mais se sentent prêts aujourd'hui à se battre pour que leur race ne disparaisse pas. Leurs armes restent réservées le plus souvent aux concours, tournois et, occasionnellement, à la chasse. En effet, malgré leur proximité avec les animaux, les elfes ne sont pas totalement végétariens. Rares sont les éleveurs, car les elfes ne consomment pas de grandes quantités de viande. Il en va de même pour la cueillette, qu'ils favorisent face à l'agriculture : encore une fois, ils font montre de leur goût pour la liberté et le sauvage. Leur technique de chasse très particulière privilégie la discrétion et la mort sans douleur aux longues traques éprouvantes pour les proies. Malgré leur aspiration à la paix, ils sont extrêmement susceptibles et mettront du temps à pardonner toute offense faite à leur nature ou à l'un des leurs, recourant même à la vengeance s'ils le jugent nécessaire. Il est peu recommandé de mettre un elfe en colère, cela pourrait vous coûter très cher...
Leur amour de la magie, moins fort que celui des fées, est étroitement lié à celui qu'ils portent à la nature et à la musique. Un elfe ne prononce pas un sort, il le chante et le danse.

On dit souvent que les elfes sont parfaitement chastes et purs. C'est une grossière erreur. Très à cheval sur la politesse, respectueux des codes de conduite, on peut qualifier les elfes de "compliqués" : leur langage paraît neutre, mais tout leur jugement est dans la nuance, ce qui peut s'avérer difficile à décoder. Ils s'efforcent de respecter un certain nombre de qualités, dont la modestie, ce qui se heurte à leur fierté naturelle. Le Beau Peuple est très ambitieux, plutôt arrogant, aimant se surpasser et montrer ses capacités aux autres, et c'est pourquoi les elfes jouent énormément sur les apparences, tentant sans cesse de se faire bien voir pour combattre l'envie de se vanter. La race a certes une tendance naturelle à faire le bien, elle n'en a pas moins eu de gros ennuis par excès d'ambition, et fait de lourdes erreurs de jugement dues à son refus de voir la réalité en face lorsqu'elle s'oppose à ses valeurs - ce malgré sa réputation d'intelligence et de sagesse.

Magie :

Depuis la corruption de certains espiritus, alors considérés comme la race sage par excellence, les elfes sont considérés comme leurs égaux au niveau de la pureté. Les Dieux les ont vu combattre et ont apprécié leur courage face à la cruauté de Gorsenn. Ils leur offrirent, en accord avec leur nature profonde, une magie brute et sauvage divisée en trois domaines : la vie, le bois et la terre.

La nature : Il s'agit du pouvoir le plus puissant des elfes qui, canalisé à l'aide d'une concentration extrême, permet de faire pousser l’ensemble des plantes de toutes les espèces et de toutes les capacités possibles. Les elfes doués de la magie de nature pourront ainsi créer la graine, la faire grandir selon les critères qu'ils souhaitent à condition qu'ils respectent la nature de la plante. Ils pourront aussi concocter des filtres, potions (médicinales, par exemple) et poisons redoutables grâce à leur connaissance de ces plantes. C'est en chantant qu'ils peuvent donner une propriété magique à leur potion. Cependant, attention : créer une graine, même petite, demande une quantité raisonnable d'énergie, et il en va de même pour la faire pousser. Imaginez toute l'énergie qu'une graine doit tirer du sol et du soleil pour grandir, percer la surface de la terre, accomplir sa photosynthèse et se reproduire...

Le bois :Cce pouvoir permet de faire grandir les arbres à partir d'un sol suffisamment riche ou d'une graine, et de manipuler n'importe quel bois encore vivant à sa guise. Un elfe pourra donc plier un arbre à sa volonté, mais pas changer la forme des poutres d'une maison. Ce pouvoir ne nécessite pas une concentration énorme, mais plus d'énergie que le précédent. Il dépend beaucoup de la qualité du sol (minéraux, humus, eau...).

La terre : Cette magie doit être utilisée avec sagesse et force. Elle permettra de manipuler l’ensemble des sols possibles : la terre, le sable, les roches... Les elfes peuvent s'en servir pour créer des boucliers, ériger des constructions, et même attaquer. Cependant, ce pouvoir a des limites. La terre étant un élément lourd, il est dur de la manipuler à grande vitesse : cela demande une habileté et une endurance que donnent la pratique (donc les haut niveaux). De même, plus la masse de terre contrôlée est importante, plus la vitesse est diminuée et plus l'énergie demandée est grande. Il est possible, cependant, de projeter une masse de terre pour lui faire acquérir une vitesse plus grande. Au niveau 20, un elfe peut soulever plusieurs tonnes de terre.

Une autre aptitude fut donnée au peuple elfique : n'importe quel représentant de la race pourra comprendre la nature et, si il est suffisamment avisé et sage, prévenir d’une catastrophe naturelle à venir.

Chaque joueur pourra choisir une faculté lorsqu’il commencera les Rps. Cependant cette faculté sera faible et augmentera selon un certain nombre de points d’expérience. Par exemple, si vous choisissez le bois comme une arme, vous serez d’abord au niveau 1. Puis elle augmentera d’un niveau tous les 500 XP. Lorsque vous atteindrez le niveau 20, niveau maximal, vous serez considéré comme un grand maître dans le domaine. Veillez à respecter votre niveau !

Lorsque vous augmenterez d’un niveau, le représentant de la race elfique viendra vous expliquer vos nouvelles capacités. Elindra de Yanovar, élue des elfes, possède la faculté de la nature au niveau maximal. En fonction de la qualité de votre fiche, vous pouvez demander, sur votre fiche, un certain niveau de magie, ce qui sera discuté par le staff.

Rapport avec les autres races :

Les elfes surprennent parfois par leur réserve et leur air impénétrable. Ils s'avéreront cependant de nature très sociale avec quiconque aura gagné leur confiance. Ils s'efforcent, par les fêtes et tournois qu'ils organisent (parfois en Onixion), de maintenir des relations cordiales avec chaque race.
La relation de ce peuple avec les autres est donc pour beaucoup basée sur la confiance ; or ils ont de mal à l'accorder aux peuples les plus violents tels que les démons, et les vampires. Leur relation avec les vampires est d'ailleurs très ambigüe : ils se ressemblent dans leur apparente noblesse, dans leur distance apparente... Et ils s'opposent pourtant en de nombreux points. Une certaine rivalité se dresse entre eux. En plutôt bons termes avec les fées avant leur extermination, les elfes auront certainement du mal à accepter les espiritus à leur place.

Hiérarchie :

Simula est un royaume, gouverné par les familles de sang royal. Divers représentants élus par celles-ci en leur sein forment une coalition, un Conseil composé tout aussi bien de mâles que des femelles : il n'existe pas de discrimination par rapport au sexe.
Quand une décision importante doit être prise, c'est le Conseil dans son ensemble qui décide. Cependant, Elindra, étant seule souveraine et n’ayant ni époux, ni frère ou sœur, est celle qui donne la décision finale, n'hésitant pas à trancher dans un débat tout en restant à l'écoute des diverses propositions. Cette assemblée se réunit une à plusieurs fois par semaine, propose et crée des lois, débat sur la situation intérieure et extérieure du pays. Le seul pouvoir qui n'est pas géré par le Conseil est le pouvoir judiciaire. Il est détenu par une Cour d'Anciens résidant dans la ville du Savoir. Elle a bien sûr son mot à dire dans les lois (elle peut poser son "non" face à une loi votée par le Conseil) et applique également les sentences. Sa justice est impartiale : les coupables sont représentés par des avocats, un juge décide de la peine. Ils respectent leurs ennemis face à la loi, même les pires.

Le Conseil ne s'occupe que des affaires les plus importantes et générales. Lorsqu'il s'agit de gérer une ville, c'est un conseil mineur qui est placé à sa tête. Ses membres sont choisis par le Conseil. Les conseils mineurs doivent envoyer des rapports tous les mois à l'Elue sur la situation de leur ville. Une cour mineure est également instaurée dans la plupart des grandes villes.

Voici un ordre de hiérarchie :

Roi/Reine : Dirige le pays dans son ensemble. Détient le pouvoir absolu.
Conseil : Assiste le roi/la reine dans ses décisions, fait des propositions de lois, d'alliances commerciales et de politiques, dirige le pays en l'absence de roi/reine.
Cour : Peut poser son "non" face à une loi. Composée d'une dizaine de juges chargés d'appliquer la loi face aux infractions majeures et aux criminels les plus récurrents.
Émissaires : chargés d'assurer la correspondance épistolaire entre les élus.
Chef des archers : chargé de commander les archers responsables de la sécurité de la reine/du roi.
Archers : Chargés de la protection du roi/ de la reine ; chargés de la défense du palais royal.
Chefs des armées : chargé de commander les armées.
Généraux, officiers, soldats : font respecter l'ordre dans le pays et s'occupent de la sécurité de la contrée.


Grand Prêtre / Grande Prêtresse : guérisseur et grand religieux qui représente le peuple lors des discours officiels. Chargé de la protection de la nature, il vénère Raya et Akwabaa.
Prêtres(sses) de la nature : Placés en-dessous du Grand Prêtre, ils l'assistent dans sa tâche.

Suivantes de la reine : encouragent et conseillent la reine.


Les Elfes des Ténèbres
(précision)

Histoire

Les elfes noirs vécurent au milieu de leurs cousins pendant de longues années en tant que simples guerriers des ombres. Aucune place n’était attribuée à aucun d’entre eux au conseil, car ils étaient considérés comme inférieurs en intelligence et en stratégie - des brutes épaisses. Irrités par ces propos, les jeunes elfes noirs trouvèrent cela dégradant et affligeant pour eux ainsi que pour leurs ancêtres qui s’étaient toujours battus pour la contrée. Une révolte éclata et les elfes noirs, jusqu’à présent séparés, s’unirent et se réfugièrent dans les bois sombres. Certains furent capturés, emprisonnés puis jugés à la peine capitale pour « haute trahison et mutinerie ». Ceux qui purent s’enfuir furent traqués pour les mêmes motifs, ajoutés de « résistance à un ordre royal ». Ils se cachèrent dans les parties les plus reculées des bois en attendant le moment où leur vengeance pourrait enfin être assouvie. Puis, des centaines d’années plus tard, sentant que la méfiance des elfes lumineux s’était dissipée, ils attaquèrent en masse pour leur vengeance et une reconnaissance de ces hauts elfes soi-disant supérieurs. Une fois les êtres lumineux proche de l’extermination, le haut conseil reconnut la bravoure et respecta ce peuple sombre comme la nuit. Suite à cette déclaration les elfes noirs se retirèrent des terres des elfes lumineux, emplis de fierté, et retournèrent dans les bois, les laissant livrés à leur sort. Mais les elfes noirs se reproduisaient peu, et petit à petit les Haut-Elfes en virent à redevenir majoritaires. Lors de la Guerre, les deux peuples s'unirent pour la première fois et, malgré la grande force au combat des elfes noirs, ceux-ci furent exterminés, à l'instar des fées. Les quelques représentants restant, lorsque les Dieux intervinrent, furent transformés en Elfes de Lumière. Cette décision fut approuvée par l'ensemble des Dieux, désireux de donner son unité à la race elfique. Mais certaines rumeurs courent, selon lesquels il resterait des elfes sombres. Ils erreraient aux fin fonds du pays, à l'ombre de leurs arbres, attendant leur heure...
Revenir en haut Aller en bas




Voir le profil de l'utilisateur http://chroniquedefanthaisa.forumactif.org


Page 1 sur 1
» Profils Elfes de la forets noirs, et tribus du harad
» Les Elfes
» [Bande Engagée] Les Elfes noirs de Shalintanor
» Danses des Danseurs de guerre Elfes sylvains
» Satanés Elfes ! [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum