On a tous quelque chose à chercher. Certains cherchent leur âme soeur, d'autres se cherchent eux-mêmes. Le plus souvent, on cherche ses origines. Mais avouez que chercher où le temps a disparu, c'est assez peu commun...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
Alastor Haborym

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 05/01/2013

Feuille de personnage
Magie :: Maîtrise l'élément Feu sans limite
Âge: 502 ans
Seuil : 25


Sujet: ¤ Alastor Haborym   
Dim 6 Jan - 0:47

Alastor HABORYM


Race: Démon Supérieur
Sexe: Masculin
Âge: 502 ans
Métier: Empereur de Foreoh et des Démons


Description physique


Alastor a un physique qu'il serait inconvenant de qualifier de discret, de gracieux ou encore de commode. Il est l'incarnation même de ce que l'on a coutume d'appeler une brute épaisse: 2,12m pour 200kg de muscles épais et noueux et d'os très solides le rendent difficile à ignorer, notamment sur un champs de bataille où il put à de nombreuses reprises, au cours de ces derniers siècles, peaufiner ses arts de prédilection que sont le maniement d'armes en tous genres (et tout particulièrement de l'épée) et la boucherie.
Une fois habitué à ce corps imposant, couturé de multiples cicatrices, vous remarquerez un visages aux traits marqués et durs, lui aussi garni d'estafilades présentes jusque sur son crâne chauve. Si chauve que jamais un cheveux n'y a poussé. L'une de ses estafilades traverse de haut en bas son oeil droit, allant même jusqu'à marquer la paupière elle-même. Ces yeux pourront étonner car l’Élu est le seul à arborer des yeux de couleurs différentes malgré son rang, ayant des yeux vairons à l'origine il a préféré (par habitude peut-être) garder cette petite excentricité. L'un rutilant, l'autre sombre, les yeux d'Alastor lui donne en plus un regard déstabilisant au premier abord.

De plus, bien qu'étant devenu l’Élu et l'Empereur des Démons, il reste toujours habillé de façon similaire. C'est-à-dire, le plus souvent, d'un pantalon en bure dont les pans s'enfoncent négligemment dans de grandes bottes de cuir et d'une chemise blanche. Les seuls apprêts militaires visibles qu'il porte habituellement sont des bras d'armure en cuir usés et des épaulettes épaisses en acier, rehaussées de piques pour la plupart cassées. Mais lorsqu'il se meut et se met à marcher, un léger cliquetis se fait entendre à chacun de ses pas et trahit la présence de davantage de métal caché sous ces vêtements. De plus, un grand couteau et une épée gigantesque pendent de part et d'autre de ses hanches.

Enfin, si vous apercevez un jour notre Démon torse nu, vous pourrez y voir ce qui semble être un étrange tatouage représentant la tête d'un monstre aux crocs acérés. Si je dis "étrange", c'est tout simplement parce que ce dessin semble toujours être en mouvement, tel un animal au comportement indépendant de son porteur, si l'on oublie bien sûr qu'il est littéralement encré dans la peau d'Alastor. Et si vous le voyez de vos propres yeux et qu'Alastor décide de ne pas retenir cette représentation de sa bête, alors vous risquez
de vivre vos derniers instants. En effet, cette créature n'est autre que la forme primaire de l'Empereur: et si à ce moment précis votre regard croise par mégarde celui du tatouage, vous n'aurez d'autre choix que de vous figer de stupeur, ne pouvant plus détacher vos yeux de cette bête jusqu'à ce que celle-ci ne vous voit plus. Alors même, vous risquez de tomber dans l'inconscience ou de vous sentir mal pour les plus résistants. Personne ne peut supporter sans encombre de voir l’Élu Démon sous sa forme primaire. Et notez qu'il ne s'agit là que d'un tatouage, certes d'un genre tout à fait particulier mais en rien comparable avec l'original.




Description psychologique


Né dans un lieu particulièrement inhospitalier, même pour un Démon, Alastor a acquis une résistance aux épreuves et un courage exceptionnels. Ainsi qu'un goût prononcé pour les tueries sanglantes et les armes. Et évidemment, vivre dans un tel monde de misère et d'hostilité a déclenché chez lui l'envie de partir et de voyager à la découverte du monde, d'un monde différent surtout! C'est pourquoi il tient a vivre sans attaches, au jour le jour, car qui sait quand il déciderait de repartir sur les routes.

La découverte, c'est ce qui changea sa vie et sa vision du monde. En effet, il y a encore quelques décennies, Alastor était impitoyable et n'hésitait pas à tuer pour le simple plaisir de voir le sang jaillir. Mais aujourd'hui son état d'esprit est légèrement différent. Il a découvert une certaine valeur à la vie des autres et plus particulièrement des autres races: la capacité d'aimer. Lui en est dénué et, sans pour autant avoir gagné en sympathie ou en pitié, il rechigne aujourd'hui à tuer sans raison. Mais attention! car les raisons qu'il juge valables pour tuer ne sont peut-être pas les vôtres.

Mais tout cela, tout ce que vous venez de lire, a quelque peu changé depuis la dernière guerre. En effet, ses différents exploits contre Gorsenn et son esprit plus ouvert que celui de la majorité des Démons l'on conduit à la place inattendue et qu'on ne peut refuser d’Élu des Démons! Dorénavant il a le pouvoir sur tous ceux qui le méprisaient dans sa jeunesse, ce qui n'a un peu atténué son désir de rester sans attaches mais pas celui de voyager.
Enfin, quoi qu'on puisse dire de lui, Alastor reste un dirigeant juste et de parole, mais d'une fermeté sans équivalent. C'est une main de fer dans un gant d'acier! La douceur n'ayant jamais diriger efficacement un Empire comme Foreoh.



Magie


Alastor est sans conteste le maître du feu. Tout ce qu'il est possible d'imaginer, à partir du moment où cela touche à cet élément destructeur, il peut le faire. C'est pourquoi ce serait une vraiment très mauvaise idée de tenter de l'affronter sur ce terrain là. En fait ce serait une très mauvaise idée de l'affronter tout cours... Cependant, étant donné sa fonction d’Élu et le regard tout particulier que les dieux portent sur les Démons, il doit tout de même se raisonner et préférer la diplomatie à la guerre lorsque cela est possible. Mais attention! Ses notions de diplomatie ne sont peut-être pas celles auxquelles vous vous attendez...



Histoire


"Je me nomme Alastor Haborym, et voici mon histoire."

"Je naquis il y a 502 ans durant la fameuse période de l'Essor des peuples. Malheureusement, tout le monde ne profitait pas de cette panacée artificielle. Dans la Cité des Grottes, où ma mère vivait, dire que la vie était difficile tient lieu d'euphémisme. Rien n'était gratuit, même respirer l'air suffocant et nauséabond du Quartier Inférieur. La loi du plus fort était la seule en vigueur et ma mère, trop jeune, en a fait les frais. Elle a eu le malheur de plaire au caïd du coin qui n'a pas fait de manières pour la torturer et la violer à plusieurs reprises. Un jour, pour se sortir de cette voie dont la seule issue aurait été la mort, elle s'enfuit donc en direction de la Vallée des Maudits, seul lieu où elle pouvait aller car elle y connaissait un vieil ami banni quelques décennies plus tôt.
C'est là que l'enfant non désiré et fruit du malheur que je suis vit le jour. C'est aussi ce jour-là que je tuai ma première victime, ma mère qui mourut en couche. Une naissance digne d'un Démon, non?"

"L'ami de ma mère, notre hébergeur, prit alors sur lui de m'élever, m'initiant aux armes de toutes sortes, exacerbant ma rage et mon envie de vengeance pour faire de moi l'un de ces hommes de main, qu'il utilisât tel un esclave, n'hésitant pas à risquer ma vie à la moindre occasion. Mais son petit jeu paternel ne me trompa pas si longtemps qu'il l'aurait voulu et lorsque je fût capable de l'affronter, ce qui arriva plus vite qu'il ne le pensait, je le tuai, sans procès. Il faut dire qu'à l'époque j'étais déjà redoutable, tant physiquement qu'à l'épée. J'avais été un élève des plus assidu, à son plus grand déplaisir."

"C'est donc ainsi que je vécût mes 142 premières années. Entouré de misérables et méprisants Démons sans le moindre honneur, à devoir quémander des détritus pour ne pas mourir de faim. Ça aura au moins fait de moi un être résistant doté d'une volonté à toute épreuve. Comme quoi, il y a du bon dans le pire.
Cette vallée heureusement était surplombée par les fameux Pics aux Nuages, où je me rendais le plus souvent possible, me dérobant à la surveillance tyrannique de mon aujourd'hui défunt "bienfaiteur". Ces promenades éprouvantes me vidaient la tête et nourrissaient une insatiable envie d'indépendance et de liberté qui fait toujours partie de moi.
Je me souviens que j'aimais surplomber la Vallée, la dominant temporairement, imaginant de quelle manière je le tuerai le moment venu, le vent glaçant mes extrémités au point de ne plus pouvoir rien ressentir."
Ce jour arriva et je décidai de partir de cet enfer."

"A mon départ de la Vallée, je pris la route vers le sud, vers des contrées inconnues. Proposant mes services en tant que mercenaire, garde du corps ou bien maître d'armes selon la demande. Bref tout ce qui correspondait à mes compétences. Ainsi, je contournais la Faille de l'Outre-Tombe pour ensuite longer les Remparts d'Algoroth jusqu'à un pont franchissant un torrent de lave qui me me conduisit en des lieux où j'appris vite à faire profil bas. En effet, à Foreoh, seule ma stature sortait de l'ordinaire. De l'autre côté de la frontière, il en était autrement. Les cicatrices multiples et surtout l'aura démoniaque qui me suivait partout ne m'aidaient pas à passer inaperçu, sans compter sur le "tatouage" qui ornait mon torse - représentant un puissant démon et semblant bouger, être vivant, faisant de mon corps la toile d'un monstrueux et paralysant spectacle. Je compris vite que les Démons n'étaient pas particulièrement appréciés et surtout craints."

"Mon voyage dura plus de 200 ans durant lesquels je découvris le monde, m'émerveillant parfois face à la diversité des paysages et créatures que j'y vît, et enviant souvent tous ces êtres capables d'aimer et ainsi de jouir de la vie alors que moi je n'y arrivais pas - était-ce mon enfance difficile qui tua ma capacité à aimer ou était-ce une caractéristique de démon? Je n'ai toujours pas trouvé la réponse à cette question aujourd'hui - . En tout cas, si la première hypothèse était la bonne, je connaissais le responsable. Tout ceci me changea.
Bien sûr je restais sans pitié et impitoyable, ne serait-ce que par habitude et surtout parce que j'aime ça! mais ma vision du monde s'adoucît et peu à peu le mal du pays ou plutôt le désir de vengeance s'empara de moi. C'est donc le jour de mon 495ème anniversaire que je repris la route pour Foreoh et la Cité des Grottes. J'avais quelques appréhensions sur le chemin, il est vrai, mais l'idée de pouvoir enfin rechercher ce salaud et arracher ses tripes de mes mains les dissipa. Kelen Lilu, c'est son nom, mourrait bientôt et cela me mit en joie."

"Une fois arrivé, plusieurs mois s'écoulèrent sans que rien d’intéressant ne se passe, ni piste sérieuse pour retrouver mon géniteur ni quoi que ce soit d'autre. Jusqu'au jour où un rêve m'obligea à m'engager dans une nouvelle guerre.
Un Espiritu, race que l'on croyait éteinte ou tout simplement mythique, tenta de me manipuler comme nombre d'autres pour m'utiliser. Sa magie était grande et ma volonté pourtant grande ne lui résista pas. Je dus par conséquent obéir, ce qui provoqua en moi un bouillonnement de rage tel que Alula Australis put le ressentir. Elle me libéra de cette emprise pour que je rejoigne les rangs de sa résistance et m'octroya ainsi la possibilité de me venger. C'est ainsi que je pus me soustraire à cette armée d'esclaves et tenter de prévenir L. Yjim Diax. Celui-ci m'entendit et me permis sur les conseils d'Alula de diriger ses hommes dans la bataille. Malheureusement, les forces de ceux-ci ne furent pas suffisantes et de nombreux Démons périrent. Défendre Foreoh ne m'enchantait pas plus que ça mais cela valait mieux que de laisser ce Gorsenn prendre le contrôle de Fanthaïsa!
Je combattis donc et vis de nombreuses vies s'éteindre. Bien sûr je survécus, malgré les batailles sanglantes auxquelles je participais. Tout semblait perdu quand un jour, sans que je ne sache comment, tout s'arrêta. Une intervention divine tardive... Hormis le fait que seuls les dieux peuvent avoir un tel pouvoir, si je suis sûr de moi sur ce point c'est parce que peu après l'un d'eux m'apparut. C'était Pyroxis."

"Le corps orangé brûlant littéralement sous mes yeux sans qu'il ne paraisse s'en soucier, il m'apprit, d'une voix plus aiguë que j'aurais pensé, que le Conseil des dieux m'avait élu. Élu pour devenir le Démon le plus puissant que Fanthaïsa n'ait jamais porté, pour gouverner tous les Démons et rétablir le calme et l'harmonie dans Fanthaïsa avec le concours des autres Elus. Et comme si j'avais voulu refuser une pareille offre, il me précisa que cette décision était irrévocable et que si je faillait à ma tâche les Démons ne pourraient qu'en regretter les conséquences, moi tout particulièrement. Ses mots étaient chargés d'amertume et de tant de conviction que mes pires cauchemars me revinrent à l'esprit. Depuis ce jour, je suis Alastor Haborym, Empereur de Foreoh et Maître incontesté de tous les Démons..."


Code: AYAF2012
Désires-tu un parrain ou une marraine? Non

Revenir en haut Aller en bas




Voir le profil de l'utilisateur


Page 1 sur 1
» Retour de Alastor Marvolo
» Alastor Verdugo (fini)
» Alastor "Fol'Oeil" Maugrey
» Alastor Maugrey (finie)
» Présentation de Cygnatus Alastor Rokwood [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum